Actualité

ImmunoStart, une nouvelle consultation pour les patients entamant une immunothérapie

29/01/2020

Depuis une quinzaine d’années, de nouveaux médicaments ont été développés dans le but de contrôler les maladies auto-immunes. Il s’agit principalement d’anticorps monoclonaux : des anticorps créés artificiellement pour bloquer certains mécanismes de l’inflammation ou certains types de globules blancs qui sont particulièrement actifs dans ces maladies. Par ce moyen, la réponse immunitaire excessive est ainsi contrôlée et la qualité de vie des patients est souvent fortement améliorée.

Mais attention, en bridant ainsi artificiellement le système immunitaire, on l’empêche aussi de nous défendre contre les infections. Les patients traités par ce type d’immunothérapies sont donc un peu plus à risque de développer certaines infections (à pneumocoques et méningocoques notamment). En outre, chez eux, les vaccins vivants sont souvent contrindiqués car le système immunitaire est affaibli.

L’objectif de la consultation ImmunoStart est de faire le point sur l’état de vaccination du patient avant d’entamer une immunothérapie. On va ensuite réaliser certains vaccins pour le protéger des maladies auxquelles il sera plus exposé avec l’immunothérapie. On va aussi dépister certaines infections latentes, c’est-à-dire "endormies" et contrôlées par un système immunitaire sain mais qui peuvent se réveiller lorsque celui-ci est réprimé. On réalisera impérativement les vaccins vivants avant de commencer l’immunothérapie mais les rappels de vaccins non vivants (= inactivés) peuvent être réalisés même sous traitement par immunothérapie.

La consultation ImmunoStart aura lieu le jeudi matin sur le site de Sainte-Rosalie à partir de mi-février 2020. Le patient doit impérativement être adressé par le médecin prescripteur de l’immunothérapie. Il est également impératif qu'il se munisse de son carnet de vaccination si il en possède un.

 Responsables : Dr Benoit Pirotte et Dr Antoine Altdorfer. Tél : +32 4 321 72 28