Articles

Apprivoiser ses douleurs et ses émotions avec la méditation de pleine conscience

01/10/2019

La méditation de pleine conscience est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au présent, sans jugement, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » (Baer, Smith, et Allen, 2004). La pleine conscience n’est donc pas faire le vide, mais c’est cheminer et progresser.

Cycle d'entraînement, en groupe et en huit séances 
Historiquement, les cycles de pleine conscience en huit semaines sont tous inspirés du programme MBSR (Mindfulness-based Stress Reduction) bâti dans les années 1980 par le Pr Jon Kabat-Zinn. Depuis lors, ce programme s’est considérablement répandu dans le monde, et de nombreuses adaptations ont été proposées, en fonction du domaine auquel elles s’appliquaient.

Lors de cette dernière décennie, cette pratique s’est enrichie des découvertes en neurosciences, des apports des thérapies cognitivo-comportementales et de la psychologie positive.

Le cycle « Gestion des émotions par la pleine conscience » que nous proposons au CHR Liège est un programme auquel sont ajoutés certains éléments didactiques du programme MBCT (Mindfulness-based Cognitive Therapy). Ce métissage s’explique par notre volonté de répondre à la diversité des attentes et des besoins des participants. Le programme est particulièrement indiqué pour :
  • améliorer les symptômes liés au stress, et l’anxiété,
  • prendre en charge l’insomnie,
  • prévenir les rechutes de dépression,
  • faire face aux aléas émotionnels,
  • favoriser l’équilibre mental,
  • lutter contre la douleur chronique, et les autres problèmes chroniques.
La pleine conscience pour venir à bouts des douleurs chroniques
La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable. Elle est perçue comme une menace pour notre bien-être physique. Or, si elle devient chronique, et objet principal de nos préoccupations, elle ne fait que s’intensifier. En revanche, si nous la prenons comme objet de méditation, elle finit par fluctuer dans le temps, voir se dissoudre.

En 2009, A. Grant, P. Rainville et P. Pain, chercheurs de l’Université de Montréal, ont montré que les adeptes de la méditation sont moins sensibles à la douleur, même en dehors des états méditatifs.

Les chercheurs se sont aperçus par IRM que les régions frontales du cerveau qui régulent l’émotion et la douleur sont plus épaisses chez les adeptes de la médiation, sans qu’il soit nécessaire d’être un méditant aguerri.

Concrètement
Au cours de ces ateliers, le formateur alterne avec curiosité et bienveillance :
  • des pratiques guidées de méditation de pleine conscience focalisée soit sur le corps, soit sur des mouvements, soit sur la respiration, soit sur la vie intérieure (pensées et émotions),
  • des périodes de réflexion et d’échanges afin de soutenir le processus de chacun.
Le groupe est un levier thérapeutique au bénéfice de chacun.

En pratique 
Une séance d’information a lieu tous les deux mois au centre de la douleur sur le site de Sainte-Rosalie. Le cycle de « Gestion des émotions basée sur la pleine conscience » se déroule en huit séances de deux heures, en groupe de 6 à 8 personnes.
Le patient est orienté vers cet apprentissage par un des médecins du centre.
Formatrice : Mariassunta Iovine, psychologue certifiée en MBI.

Références :
  • L’entraînement à la gestion du stress basé sur la pleine conscience; (MBSR, Mindfulness – Based Stress Reduction ; Kabat-Zinn J., 2003).
  • La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience ; (MBCT, Mindfulness-Based Cognitive Therapy;Segal Z.V., Williams J.M.G., Teasdale J.D., 2006).