Articles

Centre de la douleur : Trajet Patient

01/10/2019

La prise de rendez-vous 
Les rendez-vous pour une consultation se prennent via le service des rendez-vous centralisés du CHR Liège. Lors du 1er appel, aucun rendez-vous n’est donné, mais un questionnaire est envoyé au patient. Ce questionnaire est également disponible sur le site du CHR Liège. Il est à renvoyer par la poste ou par e-mail au centre de la douleur. L’analyse de ce questionnaire par un des médecins du centre nous permet d’orienter au mieux le patient vers le bon interlocuteur en fonction de la demande et de réduire les délais de prise en charge. Le patient reçoit alors un courrier/e-mail pour le guider.

Capture.PNG
La séance d'information
Il s’agit d’une information de groupe encadrée par un infirmier, un kiné et un médecin. Elle est donnée 1x/mois, dure 2h et rassemble 15 à 25 personnes. Une partie est consacrée à la douleur chronique au sens large et le rôle du patient et du soignant, dans la prise en charge de celle-ci. Des conseils concernant la gestion de la douleur au quotidien, les médicaments, le sommeil, la condition physique sont déjà abordés. Le fonctionnement du centre et les personnes ressources sont présentés. Le patient décide si cette option thérapeutique lui permettra de trouver une meilleure gestion de sa douleur. Si c’est le cas, cette séance aboutit, avec l’accord du médecin algologue, à l’engagement du patient pour une prise en charge interdisciplinaire.

La consultation chez l'algologue
Elle peut avoir lieu, avant ou après la séance d’information, et a pour objectifs :
  • l’évaluation de la douleur et de ses répercussions selon une approche multidimensionnelle,
  • la démarche diagnostique s’il persiste un doute,
  • une proposition thérapeutique avec les ressources du domicile, en collaboration avec le médecin généraliste,
  • une proposition d’une prise en charge interdisciplinaire au centre de la douleur.
Qui adresser au centre de la douleur chronique ?
  • Les personnes souffrant d’une douleur évoluant depuis plus de trois mois, de manière insatisfaisante malgré une évaluation et un traitement bien conduit,
  • Les personnes pour qui un doute persiste au niveau du diagnostic.
Quelques exemples : lombalgies chroniques, cervicalgies chroniques, douleurs neuropathiques, douleurs articulaires, douleurs post-opératoires, Failed Back Surgery Syndrom, fibromyalgie ...

Conditions préalables 
  • Le patient a eu un bilan clinique, des avis spécialisés et des examens complémentaires.
  • Informer préalablement le patient sur les évaluations réalisées au centre de la douleur.
  • La demande de prise en charge répond à des objectifs fonctionnels discutés entre le patient et son médecin.
  • La demande de prise en charge spécialisée n’est pas un abandon de la prise en charge ambulatoire.

2.PNG

La prise en charge interdisciplinaire
Les objectifs de cette prise en charge sont, avant tout, fonctionnels plutôt que d’agir sur la douleur (bien qu’une diminution de l’intensité douloureuse puisse se produire). Le patient décide de l’objectif fonctionnel qui aura du sens pour lui et qui est réalisable. Voici les objectifs proposés :
  • L’évaluation : observer le patient en mouvement, au cours d’activités, en groupe, permet d’avoir une vision plus précise de ses capacités de coping, de ses fausses croyances, de sa capacité physique, du stade de motivation.
  • Améliorer sa condition physique via le principe d’exposition graduée aux activités évitées.
3.PNG
  • Améliorer les composantes émotionnelles et sociales via la psychoéducation et les techniques psychocorporelles : gestion de ses médicaments, sommeil, activité professionnelle, famille, humeur, kinésiophobie, stress, fausses croyances ...
  • Autonomiser le patient dans sa gestion de la douleur. L’inviter à pratiquer des activités de loisirs.
Activités complémentaires
  • Suivi psychologue en individuel,
  • Apprentissage de la méditation de pleine conscience, en groupe,
  • Consultation d’hypnose.
4.PNG

Références :
  • « Douleur chronique : reconnaître le syndrome douloureux chronique, l’évaluer et orienter le patient » - Consensus formalisé HAS – Décembre 2008. Camille Henne, Geert Crombez, Vera Callebaut, Suzan Broeckmans, Luc Van Overschelde, Marie-Claire Schommer, Guy Hans, Chris Van Hul, Jacques Boly, Isabelle Van der Brempt, Saskia Van den Bogaert, Anne-Marie Bangels, Dominique Dicker, Christiaan Decoster, Anne Berquin, « Prise en charge de la douleur chronique en Belgique : organisation et financement. Douleurs : Evaluation - Diagnostic - Traitement », Volume 17, Issue 1, February 2016, Pages 6-12.
  • Wilkinson P, J. Wiles, F. Cole, Main C., McCracken L., Williams A., et al., « Guidelines for Pain Management Programs for adults. An evidence-based review prepared on behalf of the British Pain Society November 2013 to be reviewed October 2018 ».
  • Michel Morel Fatio, Bruno Leroy Elsevier Masson, « La revalidation du handicap douloureux chronique », 2019.