Articles

Douleur : boîte à outils

01/10/2019

LOMBALGIE ET LOMBO-RADICULALGIE
Un grand travail a été réalisé au niveau national en 2017 pour créer un itinéraire de soins interactif et standardisé pour guider le patient vers des soins optimaux et adaptés à sa situation. Cet itinéraire définit la meilleure option thérapeutique à chaque moment du parcours du patient, en fonction des caractéristiques de ce dernier. Il a été développé en suivant une méthodologie rigoureuse et en impliquant un groupe multidisciplinaire de professionnels de la santé comprenant entre autres des kinésithérapeutes, médecins généralistes, ostéopathes, chiropracteurs, médecins spécialistes mais aussi médecins du travail, médecins conseils, ergonomes ou ergothérapeutes.
Plus d’informations : https://lombalgie.kce.be/

DOULEUR NEUROPATHIQUE – DOULEUR NOCIPLASTIQUE
La douleur neuropathique est une douleur liée à une lésion ou une maladie du système somato-sensoriel. Elle présente des caractères cliniques spécifiques et peut être dépistée via différents questionnaires dont le DN4 (tous facilement accessibles via une simple recherche sur Internet). Ces douleurs sont souvent résistantes aux antalgiques classiques et peuvent répondre à des traitements médicamenteux de type anti-épileptiques et anti-dépresseurs.

Les douleurs nociplastiques peuvent présenter des caractères neuropathiques dans leurs descriptions (brûlures, paresthésies ...) sans pour autant être des douleurs neuropathiques vraies. Elles ne sont, en général, pas en lien avec une maladie ou lésion précise du système nerveux.

_.png

DÉPISTAGE SIMPLE DE LA FIBROMYALGIE (FM)
Un score de 5 items sur les 6 items du questionnaire First (cf. ci-dessous) permet de détecter la FM avec une sensibilité de 90,5 % et une spécificité de 85,7 %.

Boiteoutils_2.PNG

Boiteoutils_3.PNG
CHECK-LIST AVANT UNE INFILTRATION
La douleur est-elle présente depuis moins de trois mois ? La douleur a-t-elle une topographie radiculaire ou pseudo-radiculaire (syndrome facettaire) ? La douleur est-elle en lien avec un conflit radiculaire ou un syndrome facettaire ? L’infiltration de cortisone est-elle « safe » pour ce patient (diabète, arrêt des anticoagulants, sepsis) ?
Si une des réponses est NON, il est préférable d’adresser le patient en consultation au centre de la douleur ou de prendre un avis auprès du médecin qui infiltre par téléphone ou par e-mail.

ET LE CANNABIS ?
Le « CBD » vendu dans les magasins est-il du cannabis médical ? Le Sativex est le seul médicament disponible en Belgique dérivé du cannabis. Il peut être prescrit par un neurologue pour certains symptômes en lien avec la sclérose en plaques. Il contient du cannabidiol (2,5 %) et également du tétrahydrocannabinol (THC, substance essentiellement responsable de l’effet psychotrope, 2,7 %).

Le « CBD » vendu légalement dans les boutiques depuis peu, est du cannabis avec une faible teneur en THC (<0,2 %), comme dans le chanvre cultivé pour l’industrie textile, et une forte teneur en cannabidiol (13-22 % voire plus). Le cannabidiol est réputé avoir un effet plutôt antagoniste du THC, et n’est donc pas euphorisant. Il peut théoriquement être prescrit par un médecin et préparé par un pharmacien. Le cannabis naturel, « illégal », contient quant à lui une proportion très variable de ces composants. Le taux de THC est intentionnellement élevé (15-35 %, voire plus en fonction du mode de consommation) et le taux de cannabidiol est faible (1-5 %, voire moins).

Boiteaoutils_4.PNG
Boiteaoutils_5.PNG
Boiteaoutils_6.PNG