Articles

Fondation CHR Citadelle : la solidarité au service de la santé

18/06/2018

Créée en septembre 2017, la Fondation CHR Citadelle a pour but principal et désintéressé d’humaniser les soins et d’améliorer le bien-être physique, psychique, émotionnel et/ou relationnel du patient et de ses accompagnants.

Le CHR Liège collabore depuis de nombreuses années avec des ASBL qui remplissent des missions d’humanisation des soins, en particulier dans le secteur de la pédiatrie. «L’un des objectifs de la Fondation CHR Citadelle est de regrouper et de fédérer ces initiatives et de mobiliser toutes les personnes qui veulent s’investir à titre bénévole pour apporter du soutien, du réconfort et de l’aide aux patients et à leurs proches», explique Dominique Putzeys, directeur opérationnel de la Fondation. «Organisation d’évènements pour collecter des fonds, économies d’échelle (en termes d’assurances ou de gestion administrative par exemple), plus grande visibilité, … : ensemble, nous sommes plus forts !»
Enfants, adultes et humanitaires
La Fondation CHR Citadelle comprend trois comités : «enfants»,  «adultes» et «humanitaires». Elle coordonne les activités des bénévoles de l’hôpital, tant dans les secteurs de la pédiatrie que de l’accueil et de l’assistance aux personnes hospitalisées et aux visiteurs. «Une charte commune à tous les bénévoles actifs au CHR a été établie pour définir les règles de qualité, de sécurité et de confidentialité à respecter», précise Dominique Putzeys. La Fondation CHR Citadelle soutient également des initiatives telles que la création d’un centre de bien-être pour les patients atteints d’un cancer et souhaite s’impliquer dans des projets humanitaires liés aux soins de santé.
Soutenir-la-Fondation.PNG«Quelle que soit l’excellence des soins, être malade est toujours une épreuve difficile. Notre volonté est d’essayer de rendre ce parcours le moins pénible possible», souligne le Dr Laurent Collignon, président de la Fondation CHR Citadelle. «A  l’heure du big data, de la robotisation, de l’e-medecine, nous voulons aussi revenir à ce qui nous anime profondément, médecins et soignants : l’être humain, dans ce qu’il a de plus essentiel.»
Perspectives pour le futur
Dans les années à venir la Fondation CHR Citadelle souhaite créer une maison d’accueil pour les patients qui suivent des traitements quotidiens à l’hôpital et qui n’habitent pas à proximité. «Cette structure pourrait aussi héberger les proches de patients qui sont hospitalisés pendant une longue durée», précise le Dr Collignon. «C’est un projet ambitieux, qui prendra du temps mais je suis certain que nous pouvons y arriver.»

  


Améliorer le bien-être des petits patients

Chaque année, environ 30.000 enfants et adolescents âgés de 0 à 18 ans sont suivis et/ou hospitalisés dans les services pédiatriques du CHR. La Fondation CHR Citadelle soutient des projets qui améliorent leur bien-être au quotidien. Les différents projets soutenus visent à créer un environnement hospitalier pédiatrique accueillant et chaleureux, qui contribue à réduire le stress et les craintes liées à l’hospitalisation.

Un chien, un sourire
L’asbl «Un chien, un sourire», qui vient de fêter ses 15 ans, a rejoint la Fondation CHR Citadelle en 2017. Elle compte aujourd’hui 18 chiens – dont trois nouveaux chiots – spécialement formés pour se rendre au chevet des petits patients. Deux fois par semaine, les bénévoles accueillent les enfants dans un local aménagé à proximité du service de pédiatrie du CHR Liège. «Nous observons souvent un réel apaisement de l’enfant au contact de l’animal», explique Chantal Vanberg, responsable des bénévoles de la Fondation. «En fonction des pathologies ou du caractère, certains chiens seront plus sollicités que d’autres sans qu’il n’y ait d’explication ! Un patient autiste ira plus vers telle race de chien, un enfant craintif vers une autre.» Les chiens sont formés pendant deux ans : ils continuent à vivre dans leur famille mais sont encadrés par les bénévoles. Ils sont évidemment soumis à des règles d’hygiène strictes avant toute visite à l’hôpital : vétérinaire tous les 3 mois, toilettage à chaque visite, …  Le choix d’un animal se fera notamment en fonction de son type de pelage et de son tempérament.  
Des activités sportives avec les chiens (canicross), des séances d’information dans les écoles pour prévenir les morsures et de l’éducation canine sont également organisés par les huit bénévoles rattachés au projet «Un chien, un sourire».
Un recueil de témoignages a été écrit par Chantal Vanberg et Giacomo Diana. Publié aux Editions Novelas, cet ouvrage peut être commandé, au prix de douze euros, par téléphone auprès de Giacomo Diana  (04/321.52.50 – par e-mail : novelasasbl@hotmail.com – ou sur le site www.novelasasbl.eu). Plus de 200 exemplaires ont déjà été vendus. Tous les bénéfices sont reversés à la Fondation CHR Citadelle.
Les ASBL qui gravitent autour de la Fondation
Plusieurs ASBL proposent des activités pour améliorer l’accueil de l’enfant et de sa famille au CHR. Parmi elles, citons notamment :
  • Cita des Ailes, qui organise des activités éducatives, sportives et de loisirs pour les enfants souffrant de pathologies chroniques : sauts en parachute, baptêmes de l’air, vols en montgolfière, séjours dans des parcs d’attractions, …
  • Les Papy et Mamy Câlins, environ 80 bénévoles qui câlinent les enfants en bas âge, jouent avec les plus grands et sont à l’écoute des adolescents jusqu’à 18 ans.
  • Rire à l’hôpital, dont la mission est l’intervention d’artistes clowns hospitaliers professionnels dans les services de pédiatrie.
Des conventions de collaboration sont en cours d’élaboration entre ces ASBL et la Fondation CHR Citadelle pour que les mêmes règles soient respectées par tous les bénévoles qui remplissent des missions au sein de l’hôpital.
Initiatives soutenues par la Fondation
  • Atelier «grand frère, grande sœur» : la Fondation CHR Citadelle a signé une convention avec l’ONE concernant la mise en place d’une structure d’accueil des frères et sœurs des bébés prématurés hospitalisés dans le service de néonatologie du CHR. Tous les mercredis, de 14h à 15h30, des bénévoles de l’ONE organisent des activités (jeux, dessins, peintures, …) pour permettre aux parents de rendre visite sereinement à leur nouveau-né et aux frères et sœurs de profiter d’un moment rien que pour eux.
  • Un été solidaire pour les enfants : la Fondation contre le cancer organise chaque année, en étroite collaboration avec les trois centres pédiatriques d’oncologie wallons et bruxellois (CHR, CHC et HUDERF), un grand camp d’été qui rassemble une cinquantaine d’enfants atteints d’un cancer. La Fondation CHR Citadelle prendra part à l’organisation de ces camps à partir de l’année prochaine.
  • Myomusique : soutenue par le CHR et par la Fondation CHR Citadelle, Myomusique fait le pari de permettre aux myopathes musiciens dans l’âme et aux membres de leur famille de commencer ou continuer à jouer de la musique, malgré une diminution de force et de capacité de mouvements inhérente à leur maladie. Avec l’aide d’une musicothérapeute et d’un musicien compositeur et arrangeur, Myomusique propose des ateliers de création musicale en vue de représentations publiques. Le groupe a notamment pu présenter ses compositions lors de l’inauguration du hall du CHR Liège.

Améliorer le bien-être et l’accueil des patients adultes

Deux grands projets sont actuellement développés par le comité d’activités «adultes» de la Fondation : la création d’un centre de bien-être pour les patients atteints d’un cancer et l’encadrement de près de 80 bénévoles qui assurent des missions d’accueil et d’accompagnement.

La Petite Maison
L’un des projets les plus importants du volet «adultes» est la création d’un centre de bien-être pour les patients atteints d’un cancer en post-traitement de chimiothérapie et/ou de radiothérapie. Ce centre sera situé dans un bâtiment entouré d’un écrin de verdure et doté d’un parking, à quelques pas de l’hôpital, rue des Glacis.
L’objectif est de développer une gamme de soins et d’activités de bien-être dans un lieu serein et chaleureux, démédicalisé et hors des murs de l’hôpital. Le projet de la «Petite Maison» est une opportunité pour transférer des soins qui se déroulent déjà au sein de l’hôpital dans un cadre plus adapté, mais également pour créer de nouvelles activités : ateliers d’art thérapie, séances de yoga, maquillages permanents, ateliers culinaires, …  Des séances de prise de paroles, d’information et de conseils sont également prévues. Une terrasse sera par ailleurs aménagée pour que des activités de plein air puissent se développer.
Ce projet concerne environ 350 patients et leur famille. Il sera opérationnel à la rentrée. Les travaux d’aménagement de la «Petite Maison» sont pris en charge par le CHR Liège. Les activités du centre seront, quant à elles, financées grâce à deux prix octroyés par la Fondation contre le cancer : le Grant Social 2017 (50.000 euros) et le Grant Beauty 2018 (50.000 euros), qui permettront, durant les premières années, de couvrir les frais de personnel, les frais de fonction et l’achat de matériel.
Accueil et accompagnement des patients
Environ 80 bénévoles accueillent et accompagnent les patients hospitalisés et suivis au CHR Liège. «Auparavant, cette activité était coordonnée par la Croix-Rouge, qui a décidé de se retirer d’une série d’hôpitaux. Le CHR souhaitait pérenniser et développer les missions de ces bénévoles, qui sont désormais encadrés par la Fondation CHR Citadelle», explique Dominique Putzeys.
L’équipe de bénévoles est présente du lundi au vendredi de 8h00 à 16h30 dans le hall et aux urgences du site Citadelle et dans le hall du site Sainte-Rosalie. Leur rôle est de renseigner et accompagner les patients et visiteurs jusqu’à leur lieu de rendez-vous. Les bénévoles peuvent aussi, sur demande, effectuer des petites courses pour les patients dans le centre commercial de l’hôpital et les aider lors de leur sortie. «La Fondation envisage d’étendre leurs missions», souligne Dominique Putzeys. «Les bénévoles pourraient aussi se rendre auprès des patients pour leur lire un livre, le journal, pour les écouter ou pour simplement leur tenir compagnie». Les bénévoles gèrent également une bibiothèque itinérante, qui passe deux fois par semaine sur le site de la Citadelle et une fois par semaine à Château Rouge. «L’un des projets de la Fondation est de pouvoir enrichir cette bibliothèque de supports multimédias - tablettes, liseuses, etc. – pour permettre aux patients de regarder des vidéos ou d’écouter des audio-livres par exemple», poursuit Dominique Putzeys. Nous envisageons également de créer des évènements intergénérationnels, qui rassembleraient notamment des patients de pédiatrie et de gériatrie, avec l’appui des bénévoles de la Fondation.»

Solidarité NORD-SUD

Dans les années à venir, la Fondation CHR Citadelle va s’impliquer dans des projets humanitaires liés aux soins de santé. Un état des lieux des forces vives souhaitant s’impliquer dans ces projets est en cours de réalisation. Les premières actions concrètent seront lancées en 2019.

SoliCita : une seconde vie pour le matériel déclassé
Le CHR Liège est actif sur le plan humanitaire depuis de nombreuses années à travers l’ASBL Solicita, qui compte une vingtaine de bénévoles (membres ou anciens membres du personnel pour la plupart). Créée en 2005 par une dizaine de pionniers, l’ASBL Solicita a, depuis sa création, chargé plus de 100 camions de matériel médical déclassé. En collaboration avec Hôpital sans Frontière et d’autres partenaires, ce matériel est envoyé dans des hôpitaux du Tiers-Monde, où il peut commencer une seconde vie.
Etat des lieux
De nombreux médecins et soignants du CHR Liège s’investissent dans des projets humanitaires, à titre privé ou par l’intermédiaire de petites structures. «La volonté de la Fondation CHR Citadelle est de pouvoir apporter un cadre, un financement et une visibilité plus grande aux différentes démarches qui sont menées», explique le Dr Etienne Hoffer, coordinateur du comité d’activités humanitaires de la Fondation. «Nous sommes en train d’établir un état des lieux des ressources matérielles et humaines disponibles. L’objectif est d’impliquer toutes les catégories de personnel de l’hôpital : médecins, personnel paramédical, médico-technique, … Nous recensons et prenons également contact avec toutes les associations et tous les acteurs actifs dans le domaine humanitaire au sein du CHR. Nous souhaiterions en effet, tout en respectant les spécificités de chacun, fédérer les forces vives et faire émerger des projets communs.» Dans un deuxième temps, une charte de fonctionnement sera établie, pour définir les rôles de chacun. Une stratégie de récolte de fonds sera
également mise en place.
Prochaines étapes
En fonction des ressources financières et humaines, un premier projet sera choisi en septembre 2018, en partenariat avec des organismes rodés aux missions humanitaires. «Le principal enjeu est de nouer des contacts avec des personnes fiables sur le terrain, pour pouvoir faire un suivi du projet sur le long terme», souligne le Dr Hoffer. Les premiers repérages se feront durant le dernier trimestre 2018 et les actions concrètes débuteront en 2019

BM3-LOGO-QUADRI-FONDATION-CHR-2017-BASELINE-V2-(2).png