Articles

La colonoscopie virtuelle : quand ? comment ? pour qui ?

22/05/2019

Dr Jean-Luc LISMONE

INTRODUCTION

La colonoscopie virtuelle est une des techniques d’exploration du colon en vue du dépistage des polypes et du cancer colorectal. Les premiers examens de colonoscopie virtuelle ont été réalisés il y a bientôt 25 ans. Cette technique est validée pour le dépistage des polypes adénomateux de plus de 6 mm. Elle nécessite une préparation rigoureuse. La sensibilité de la colonoscopie virtuelle pour la détection des polypes adénomateux >10 mm est de l’ordre de 90 % avec une spécificité de l’ordre de 96 %.

PRÉPARATION POUR LA COLONOSCOPIE VIRTUELLE
  • Deux jours de régime sans résidus avant l’examen.
  • Marquage des selles à l’aide de baryte diluée la veille de l’examen.
  • Laxatif (Plenvu°) la veille de l’examen.

DÉROULEMENT D’UNE COLONOSCOPIE VIRTUELLE
  • Mise en place d’une fine sonde souple à ballonnet au niveau de l’ampoule rectale.
  • Mise en place d’un cathéter IV en vue de l’injection d’un spasmolytique (Buscopan°) et en vue de l’injection éventuelle d’un produit de contraste IV.
  • Insufflation du colon à l’aide d’un insufflateur automatisé à CO2.
  • Réalisation du scanner en 2 acquisitions (procubitus et décubitus dorsal) à faible dose d’irradiation, afin de mobiliser les éventuels résidus (liquides par ex.).
  • Pendant l’examen (durée +/- 10 minutes), certains patients perçoivent une gêne liée à l’insufflation.
  • Environ 30 minutes après l’examen, le patient peut reprendre ses activités.

INTERPRÉTATION DE L’EXAMEN
  • Sur console de post-traitement (environ 15 à 30 minutes).
  • Permet une navigation endoscopique comme une endoscopie classique. Les lésions ainsi détectées sont caractérisées dans les 3 plans de l’espace.

Colono_1png.png

Colono_2png.png

Colono_3.png

INCONVÉNIENTS/AVANTAGE DE LA COLONOSCOPIE VIRTUELLE PAR RAPPORT À LA C. O.
  • Ne permet pas l’exérèse des polypes et la réalisation de biopsies.
  • Ne permet pas la détection des lésions planes (polypes plans, hémorroïdes, angiodysplasie …).
  • Technique irradiante : + /- 4,5 mSv, équivalent à 1,5 à 2x la dose d’irradiation naturelle annuelle.
  • Un avantage indéniable de la colonoscopie virtuelle par rapport à la C. O. est l’étude complète en un seul temps d’examen de l’ensemble de la cavité abdomino-pelvienne par un radiologue spécialisé en imagerie digestive.
CONCLUSION
La colonoscopie virtuelle est un bon examen de dépistage du colon, nettement plus sensible que la recherche de sang occulte sur les selles (Test Hemoccult). Elle sera réservée à des patients désireux d’un dépistage, réfutés ou refusant la colonoscopie optique classique.

Colono_5.png