Articles

Les soins intensifs pédiatriques au CHR Liège : multidisciplinarité et complémentarité

18/06/2018

Le service de soins intensifs pédiatriques (SIP) du CHR Liège est une unité spécialisée dédiée à l’accueil des enfants de 0 à 16 ans. Cette sectorisation est l’exception qui confirme la règle. 
Un secteur distinct est réservé aux jeunes patients qui y trouvent un environnement adapté aux besoins spécifiques des enfants malades :

  • pas de contact visuel avec les patients adultes,
  • personnel médical et soignant spécialisé en soins intensifs pédiatriques,
  • horaires et modalités d’hébergement qui permettent la présence permanente des parents au chevet de leur enfant.
Pourquoi les soins intensifs pédiatriques ?
Les patients peuvent être admis aux soins intensifs pour des raisons médicales (défaillances organiques ou patients instables et à risque) ou chirurgicales (période pré- ou post-opératoire).
Nous assurons également les soins aux enfants polytraumatisés sévères pris en charge par le trauma center, un autre de nos domaines d’excellence.
De nombreux «actes techniques», notamment pour les petits patients oncologiques, sont réalisés quotidiennement sous anesthésie générale dans notre service (ponction lombaire, biopsie osseuse, ponction de moëlle, …)
Quatre chambres avec isolement protecteur à pression positive permettent la prise en charge des patients onco-pédiatriques en aplasie.
Notre équipe assure également, vingt-qutare heures sur vingt-qutare, 365 jours par an, le transfert médicalisé d’enfants en état critique depuis les quatre coins de la Wallonie vers notre service.
L’équipe des soins intensifs pédiatriques
Les patients bénéficient de soins donnés par une équipe médicale et paramédicale présente 24 heures sur 24 et spécialisée en soins intensifs pédiatriques.
Le staff médical multidisciplinaire est composé de cinq médecins, deux pédiatres-intensivistes : les Drs Marc Trippaerts (chef de service adjoint) et Nathalie Cajgfinger, ainsi que de trois anesthésistes-intensivistes formés spécifiquement à la pédiatrie : les Drs François Damas, Hugues Maréchal et Guy-Loup Dulière.
Le staff infirmier se compose d’infirmiers et infirmières pédiatriques spécialisés en soins intensifs. Des kinésithérapeutes, des psychologues ainsi que des assistants sociaux complètent l’équipe. En outre, nous travaillons en collaboration étroite avec l’ensemble des pédiatres généralistes et spécialisés du CHR Liège, ainsi qu’avec nos nombreux confrères d’autres spécialités formés à la pédiatrie (urgentistes, radiologues, ORL, anesthésistes-réanimateurs, chirurgiens, etc.)
L’entourage
Lors de l’hospitalisation aux soins intensifs pédiatriques, l’enfant peut être accompagné de ses parents tout au long de la journée. La nuit, un des deux parents est invité à rester à son chevet. Nous essayons de recréer, pour chaque enfant, un environnement familier. A cette fin, les photos, doudous et autres compagnons sont les bienvenus dans les chambres de l’unité pédiatrique.
Lors d’occasions spécifiques, des «personnalités» viennent rendre visite et apportent ainsi un peu de réconfort à nos petits protégés.
L’évolution des soins intensifs pédiatriques
Comme il est de règle en médecine, les pathologies rencontrées dans notre pratique quotidienne  évoluent.
De nombreuses maladies disparaissent grâce aux campagnes de vaccination systématique (épiglottite), ou se font beaucoup plus rares (méningococcémie). Moins fréquentes, elles restent toujours aussi sévères et redoutables et demandent une équipe rodée et compétente, qui conserve son expertise en prenant régulièrement en charge ces patients atteints de maladies moins fréquentes mais graves.
“Médecine miracle ?”
Là où, jadis, un décès précoce était inexorablement au bout du chemin (amyotrophie spinale, drépanocytose, ...) une prise en charge pluridisciplinaire à la pointe du progrès rend un espoir légitime aux familles. Les traitements actuels (thérapie génique, allogreffes de moelle, etc.) stabilisent ces pathologies évolutives et laissent entrevoir désormais aux familles des options curatives réalistes.
Outre ces techniques spécifiques réservées à des pathologies bien précises, nos patients bénéficient des avancées technologiques de la réanimation pédiatrique, comme par exemple :
  • l’apport des modes de ventilation non invasifs (CPAP, oxygénothérapie à haut débit),
  • l’amélioration des techniques de ventilation invasive avec des respirateurs et modes ventilatoires adaptés aux plus petits (ventilation percussive à haute fréquence, oscillateur, Heliox, monoxyde d’azote, etc.),
  • des techniques chirurgicales moins invasives (thoracoscopie, chirurgie endoscopique cérébrale) ou encore de neuro-navigation et de neuro-monitoring continu.
Notre équipe comprend également des référents spécifiques pour la gestion de la douleur chez l’enfant ainsi qu’en hygiène hospitalière.
Enfin, le service de soins intensifs pédiatriques prend part à de grandes études internationales notamment sur les traumatisés, l’oncologie pédiatrique ou encore la neuropédiatrie.

Auteurs : Drs N. Cajgfinger et M. Trippaerts